Title Image

NEWS

Un oscillateur biochimique pour réguler le moteur de la morphogenèse tissulaire

  |   Publications
La morphogenèse tissulaire est conduite par des forces biomécaniques générées par des moteurs moléculaires tels que la myosine. Grâce à l’imagerie cellulaire, à la modélisation mathématique et à l’optogénétique, les chercheurs du Centre de Biologie Intégrative de Toulouse montrent qu’un oscillateur biochimique contrôle la contractilité pulsatile de la myosine pour réguler l’allongement du follicule ovarien chez la drosophile.
Ce travail a été publié le 23 mars 2018 dans la revue Nature Communications.
La plateforme TRI de Génotoul a participé à cette étude.

Lire la suite de l’article.